Reconversion : Les prémices du concept
Reconversion : La prise de décision
décembre 1, 2020
Menu indonésien
Reconversion : Le concept
décembre 1, 2020

Reconversion : Les prémices du concept

Ce n’est pas un grand scoop de dire que j’aime la nature et les grands espaces.

J’apprécie chaque we que je peux passer à la campagne, en montagne, en forêt car ce retour à la nature représente pour moi un moyen vital d’oxygénation et de ressourcement.

Il me permet de garder les pieds sur terre et de rester connectée avec la nature ; de me rappeler l’importance de s’émerveiller chaque jour de petites choses et surtout de la beauté, force et magie de la nature.
J’adore observer les arbres et les fleurs, me perdre au milieu des champs, marcher et respirer le plein air.

Il est d’ailleurs fréquent qu’après une randonnée, je ressente l’envie de quitter la ville et de me rapprocher de la nature. Dans ces moment, je m’imagine avoir mon jardin, entretenir mes plantes, mes massifs et évidemment cultiver mon potager et mon verger.

Je vous laisse imaginer mon kiff total lorsque je vais passer le week-end à Eguisheim chez mes beaux parents : entre les vignes et le potager de mon beau-père, c’est une véritable cure de Jouvence !

Mais je me dois d’être honnête, je suis aussi une vraie citadine : j’apprécie vivre en ville et surtout j’aime Lyon. J’adore déambuler dans ses différents quartiers, me promener sur les berges, visiter ses musées, observer son architecture, aller au théâtre, prendre un verre dans un café… 

Lorsque je ne peux m’échapper hors de Lyon, j’entretiens mon lien avec dame Nature, au travers de ma cuisine, que j’ai réorientée depuis quelques années sur des primeurs cultivés par des petits producteurs de région, présents sur les marchés et avec qui je peux échanger. Comprendre qui ils sont, écouter leur histoire et leur passion pour cultiver de manière raisonnée leurs primeurs, leurs expérimentations pour revenir à des saveurs et variétés oubliées placent des étoiles dans mes yeux.

Respecter la nature, retrouver le gout des bonnes choses, revenir à l’essentiel et prouver que, par des préparations simples, gouteuses à base de produits sélectionnés pour leur qualité et leur emprunte respectueuse de l’environnement, l’on peut voyager avec une assiette majoritairement compoosée de fuits et légumes, même lorsqu’on est citadin, me tient véritablement à coeur.

C’est autour de cette conviction, que j’ai imaginé le concept Papilles Nomades, que je vous dévoilerai très prochainement.

Dans le prochain épisode, la présentation du concept…